Le mot REVER
qu'il s'écrive d'un sens
ou d'un autre signifie toujours
 REVER

 

 

 
 

Savez-vous ce qui me fait le plus rêver ?  C’est qu’un jour, tout un chacun de nous, soyons sincèrement émus devant tout ce qui se cache derrière le drame vécu du plus petit au plus grand et qu’une empathie réelle nous englobe.

 

Parfois, lorsque je regarde autour de moi et que j’y vois des malheurs inimaginables qui persécutent soit un jeune, une femme ou un homme et que, sans laisser paraître un seul petit éclair de pitié envers ces malheureux,  des gens à qui on jurerait qu’il n’y a qu’une pierre à la place du cœur ont une telle indifférence qu’ils  nous laissent  perplexes..

 

Pourquoi ?  Ont-ils trop souffert eux aussi et personne ne leur a tendu la main ou est-ce la maladie du siècle, soit le chacun pour soi..

 

« Le malheur des uns fait le bonheur des autres. »  Je  n’aimerais pas être la personne qui fait son bonheur à même les autres.  Ce n’est pas très solide, et un jour ou l’autre, la vie va lui rendre la pareille.

 

C’est dommage mais c’est souvent une réalité qu’il y en a qui se réjouisse de tout ce que la vie peut apporter de pire aux autres, ils en ressentent comme une sorte de bien-être pour eux-mêmes et se sentent revalorisés du même coup.

 

Il y a encore plus incroyable.  Ceux qui se servent de malheureux sans défense et sans méchanceté aucune comme « tête de turc » pour recréer du dynamisme chez certains.   Assez ordinaire, Merci !

 

Mais il y a un hic…il faudra recommencer ce petit manège un jour  et qui sera la personne toute désignée ?  Vous, peut-être !

 

De vrais amis ou des amis de connaissance avec un cœur d’or, ça ne se trouve pas comme cela en traversant la rue.

 

Dans chaque petit  geste  solidaire  de tous les jours que l’on  éparpille ici et là  se retrouve un ami.  Et voilà,  comment on peut changer les choses et réapprendre ce qu’est la force de l’entraide et de la véritable amitié.

 

Auteur: © Nicky, Alma, Québec Canada

 

 

Ferme les yeux et rêve avec moi


Car dans tes rêves tu peux être ce que tu veux!

Oubliez vos journées nuageuses mais n'oubliez jamais vos journées de soleil.


Oubliez les rêves perdus
mais n'oubliez jamais vos rêves.


Oubliez les erreurs que vous ne pouvez changer maintenant mais n'oubliez jamais la leçon que vous en avez apprise.


Oubliez les jours où vous étiez seuls mais n'oubliez pas les sourires que vous avez eus.
 

Oubliez les plans qui ne semblaient pas vouloir fonctionner mais n'oubliez jamais d'avoir un rêve.

 

 

Tout là-haut dans cette immensité, les anges se tutoient sans cesse.


Ils parcourent des milliers de kilomètres pour nous murmurer de faire attention.


Vous savez la petite voix qui vient de l'intérieur, ce sont eux.


Ils sont grâce et légèreté. Ils sont là invisibles; et, de leurs mains, ils nous frôlent; parfois, ils nous poussent à avancer.


L'ange n'est qu'un reflet de notre âme, de ce qu'il y a en nous d'innocence perdue, de rêves gâchés par trop de réalité.


Fantasme me direz-vous?


Peut-être, mais j'adore faire des rêves blancs...


Vous savez ceux qui adoucissent le coeur quand tout est lourd; si lourd, si difficile à porter que les heures n'en finissent plus d'être grises, longues et hasardeuses.


J'adore ces nuits étoilées de rêves étincelants, quand le ciel devient sans limite, que tout est possible.


Quand notre regard rend les choses belles parce qu'il est lui-même beau.


Âge perdu et retrouvé, sentiment d'amour d'être et de se sentir si vivant parmi les autres.


Être caressé du regard, sentir que l'on vous parle avec un sourire dans cet univers si vaste.



Qu'il est beau d'être un homme
avec un regard d'enfant... parfois.

 

 

Si tu crois qu'un sourire est plus fort qu'une arme

Si tu crois à la puissance d'une main offerte

Si tu crois que ce qui rassemble les hommes est plus important que ce qui les divise

Si tu crois qu'être différent est une richesse et non un danger

Si tu sais regarder l'autre avec un brin d'amour

Si tu sais préférer l'espérance au soupçon

Si tu estimes que c'est à toi de faire le premier pas plutôt qu'à l'autre

Si le regard d'un enfant parvient à désarmer ton cœur

Si tu peux te réjouir de la joie de ton voisin

Si pour toi l'étranger est un frère qui t'est proposé

Si tu sais donner gratuitement un peu de temps par amour

Si tu sais accepter qu'un autre te rende service

Si tu partages ton pain et que tu saches y joindre un morceau de ton cœur

Si tu crois qu'un pardon va plus loin qu'une vengeance

Si tu sais chanter le bonheur des autres et danser leur allégresse

Si tu sais accepter la critique et en faire ton profit sans la renvoyer et te défendre

Si pour toi l'autre est d'abord un frère

Si la colère est pour toi une faiblesse, non une preuve de force

Si tu préfères être lésé que de faire tort à quelqu'un

Si tu crois que l'amour est la seule force de dissuasion

Si tu crois que la paix est possible

Alors la paix viendra.

Pierre Guilbert

 
 

 

 

 
 

 

 

       ©Chez Nicky -Tous droits réservés